24 millions de jeunes femmes déscolarisées en Afrique subsaharienne

Quasiment 100% des formations numériques ne sont accessibles qu’en langues occidentales et en classes universitaires. 24 millions de jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans sont analphabètes ou sans éducation formelle sont exclues  de la révolution numérique africaine.

Fatou-Ndaw---low-Pancarte.jpg

24M

de jeunes femmes déscolarisées en Afrique Subsaharienne

60%

de jeunes femmes

ne terminent pas leur premier cycle scolaire

100K

de jeunes femmes

déscolarisées dans le

département de Pikine, Sénégal

Situation du décrochage des jeunes femmes

Le décrochage scolaire est généralement utilisé dans le contexte d’un abandon à l’ordre de l’enseignement primaire ou secondaire. Le concept est alors compris comme un processus amenant progressivement la jeune fille à quitter l’école. Selon QUENTIN WODON, dans son article publié 01 AOÛT 2018, neuf filles sur dix terminent l’école primaire, mais elles ne sont que trois sur quatre à achever le premier cycle de l’enseignement secondaire dans le monde.

Cependant, dans les pays à faible revenu, comme la plupart des pays africains, moins des deux tiers des filles finissent leurs études primaires et seule une sur trois va au terme du premier cycle du secondaire. Les filles restent en marge des politiques de l’éducation.

Des causes diverses découlant de la pauvreté

L’étude faite par le Plan International intitulé « Causes et Conséquences des discriminations des filles face à l’éducation » montre le fort pourcentage des femmes analphabètes dû à une privation des services scolaires ou à un décrochage scolaire s’échelonnant sur plusieurs années, parsemé de difficultés diverses (scolaires, personnelles, familiales, financières). 

Plus particulièrement, cette situation est plus accrue en Afrique. En effet, seulement 40% des filles inscrites à l’école terminent le premier cycle secondaire malgré toutes les conventions ratifiées et les politiques mises dans le cadre du maintien des filles à l’école. Les principaux obstacles à l'éducation des filles en Afrique subsaharienne sont les normes culturelles et la pauvreté persistante, y compris le mariage précoce forcé et le travail des enfants. 

Gradient-black-transparent-background.png
Fatou-Ndaw---low-Pancarte.jpg
Yacine-Sembène-Clavier---grow-academy-Shooting-Keur-Mbaye-Fall-Novembre-2020.jpg